Le 27 février correspond à la fête nationale de l’indépendance de la République dominicaine. En 1844 ce jour-là, le pays s’est libéré de la domination haïtienne pour instaurer son indépendance et proclamer la république.

HOMMAGE AUX PÈRES FONDATEURS

D’abord territoire des indiens Taïnos, colonisée ensuite par les Espagnols après sa découverte par Christophe Colomb, puis par les Français, la partie dominicaine de l’île fut aussi annexée par sa voisine Haïti à partir des années 1820. Elle n’a retrouvé son autonomie qu’après une guerre menée par les pères fondateurs de la patrie, Juan Pablo Duarte, Ramon Matias Mella et Francisco Del Rosario Sanchez, et commémorée par la fête nationale de l’indépendance.

DÉFILÉ ET CARNAVAL

La fête nationale de l’indépendance est le traditionnel rendez-vous des défilés militaires sur le Malecon de Saint-Domingue, la principale avenue longeant la mer des Caraïbes. Le 27 février coïncide aussi avec la période du carnaval, les deux célébrations se mêlent donc lors de fêtes populaires.